MACRON ALGERIE SHOAH

A l’heure des célébrations du 75 eme anniversaire de la libération du camps d’extermination d ‘Auschwitz Birkenau , sud de la pologne, le 27 janvier 1945 par des éléments de la 60 ème armée soviétique, les tractations et autres déclarations intempestives vont bon train .

D’un côté la pologne  l ukraine, et l ‘union européenne s ‘activent à méticuleusement ignorer le rôle de l ‘armée rouge,  de l ‘autre les USA par la voix de Mike Pence parlent de  » forces alliées  » pour désigner les libérateurs.

L’armée rouge après avoir libéré Cracovie le 19 janvier continuait sa percée sur  Ostrava enTchécoslovaquie dans un mouvement vers le sud, quand le 27 janvier un détachement du 507 ème régiment de Fusillers tomba sur le camp de la mort .L’horreur de la guerre prenait à cette occasion une dimension terrifiante d ‘autant que dans leur avancée les soviétiques avaient déjà pu libérer d ‘autres camps notamment celui de Majdanek non loin de Lublin.

La barbarie des nazis en europe orientale dévoilées par les forces soviétiques au gré de leurs avancée vers Berlin , ressort aujourd’ui dans des commémorations plus ou moins consensuelles , ou tout le moins polémistes.

Le 5 eme forum sur la Shoah qui s ‘est tenu le 23 janvier au mémorial Yad Vashem à Jerusalem à été l ‘occasion pour le président Macron de rappeler que la lutte contre l ‘antisémitisme était un devoir mémoriel condamnant toute  tentatives de réécrire l ‘histoire .

Entre la Russie de Poutine qui tente de faire oublier l alliance Staline HITLER d ‘avant guerre ,  , et les déclarations surréalistes du premier ministre israelien Netanyaou comparant l Iran avec le régime National Socialiste allemand des années 1930/1940; l ‘attitude placide du président Macron dans un discours aux reflets translucides nous dévoile une position bien loin de l ‘engagement qui aurait du étre celui de la France dans une telle occasion de repentance.

L’interview donnée par le président français dans son avion qui le ramenait de Jérusalem le soir  même, vient décongestionner ce fameux devoir de mémoire que chacun tente de camoufler sous la pierre bénite de l ‘oubli.

Comment oublier que la France vaincue en juin 1940 choisit la compromission de la collaboration à la résistance globale. Comment oublier que la france et son administration dans un zèle injustifié nous afflige aujourd hui de souvenirs et d »évènements aussi tragiques que cruels comme la rafle du Vel d hiv oules convois de la gare de drancy.

Comment oublier que la france dans une responsabilité aveugle fut un satellite geostaionnaire de l ‘allemagne nazie jusqu’à l effondrement du système totalitaire.

Le défi pour la france est de continuer son existence en occultant des passages entier de son histoire.les résurgences sont parfois trop insidieuses pour en délimiter les contours.

Si Jacques Chirac en 1995 à franchi le pas en dénonçant la responsabilité de l ‘état français dans la shoah, le président Macron nous instruit en affirmant

 » Je suis très lucide sur les défis que j’ai devant moi d’un point de vue mémoriel, et qui sont politiques. La guerre d’Algérie est sans doute le plus dramatique. Je le sais depuis ma campagne. Il est là, et je pense qu’il a à peu près le même statut que la Shoah pour Chirac en 1995« , a-t-il ajouté, devant trois journalistes du Monde, du Figaro et de Radio J.  »

Déjà évoqué durant sa campagne, vilipendé conspué par certains, le président Macron prend aujourd ‘hui une initiative courageuse mais probablement aussi éléctoraliste.

Dans un contexte de tensions extrème dans le pays , entre gilets jaunes et grèves massives liées aux réformes sur la retraite, le président français aura choisi une route moins sinueuse mais ô combien semée d ’embûches; Séduire l ‘éléctorat d ‘origine maghrébine pour mieux s ‘engoufrer dans la masse qui s ‘y rattache, le risque de se mettre à dos une certaine france qui s’ignore est immense.

Si le calcul est osé , il est néanmoins risqué; Reconnaitre les atrocités commises par la france durant la guerre d ‘algérie s ‘est aussi revenir sur la période de l ’empire coloniale depuis la 3 eme république .

Comment ignorer la comparaison entre le code de l indigénat et les lois de Nuremberg. Comment ne pas établir un parallèle entre les deux systèmes enclins à mettre en place des lois raciales et des justices d ‘exceptions.

Il est vrai que le caractère spécifique de la Shoah ne saurait étre comparé à celui de l ‘enfer colonial, Mais si l ‘on se réfère à la loi mémorielle du 23 février 2005 , on prend la mesure de la capacité de la france à ignorer et occulter . La réactivité des administrations françaises sous l ‘occupation fût à l ‘origine de l ‘éfficacité des mesures raciales du Maréchal Pétain. La loi mémorielle de 2005 tend encore plus à cimenter la stigmatisation des français d’origine magrébine.

Le statut de l ‘indigénat

Creer un post !!

What do you think?

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0